Pour le plaisir des développeurs, Apple opte pour le compromis

Annonces du mois

Pour le plaisir des développeurs, Apple opte pour le compromis

Paraît-il qu’aux Etat-Unis, Apple a la main lourde quand il s’agit de tuer les projets de loi qui lui sont défavorables ?
Face à la montée en colère des développeurs mobiles, Apple a choisi cette fois-ci de transiger.

En 2019, la rébellion des grands éditeurs portait plainte contre la firme de Cupertino. Les concepteurs d’applis accusaient le géant d’avoir « accaparé le marché des applis iOS avec son App Store et utilisé en connaissance de cause son monopole pour établir des commissions et des frais destructeurs de bénéfices ». Ce vendredi 27 août 2021, Apple a annoncé avoir trouvé un accord avec les plaignants afin d’éviter une procédure longue et risquée.

Pour ce faire, Apple a fait une concession clé : le groupe accepte que les développeurs informent leurs clients, en dehors des applications, de l’existence de méthodes de paiement alternatives.
Ils pourront encourager le public, via un e-mail par exemple, à souscrire un abonnement directement sur leur site plutôt que sur leur application. La manœuvre, jusqu’ici vigoureusement désapprouvée par Apple, permet de contourner la commission de 15 à 30% prélevée par le géant californien sur les transactions réalisées sur App Store.

LinkedIn
Facebook
Twitter
Telegram
WhatsApp
Pocket
Email
0 Comments

No Comment.